TIZI-OUZOU – Plus d’une trentaine de fêtes villageoises sont organisées dans plusieurs communes de la wilaya de Tizi-Ouzou pour animer la saison estivale et promouvoir le tourisme solidaire et de montagne.

Chaque été ces fêtes et festivals organisés par des villageois composent une belle mosaïque haute en couleur, mettant en évidence la spécificité de chaque région, que ce soit dans le domaine culturel, agricole, artisanal, ou autre, révélant ainsi le terroir local dans toute sa splendeur et sa diversité.

Ces manifestations mettent chacune en valeur une des facettes du riche patrimoine de la wilaya à l’instar du tapis d’Ath Hicham, de la poterie traditionnelle d’Ath Kheir et de Maatkas, du Bijou d’Ath Yenni, des plantes médicinales de Mzeguene, de la spiritualité du site d’Azrou n’Thor, de la figue de barbarie de Sahel, de la figue fraîche de Lemssela, ou le miel d’abeille de Bouzguène, entre autre.

Si le but premier de ces fêtes est la promotion et la vente des produits du terroir, ces manifestations qui drainent un nombre important de visiteurs allant jusqu’à des dizaines de milliers pour certaines tel que le festival de la poterie de Maatkas et de la fête du bijou d’Ath Yenni, sont aussi « une aubaine pour faire découvrir les villages qui les abritent, leurs traditions et les paysages qui les entourent et de promouvoir ainsi le tourisme de montagne », a indiqué le directeur du tourisme Rachid Gheddouchi.

Ce même responsable, a ajouté que l’objectif de sa direction est que chaque village ait une fête locale ce qui permettra d’augmenter l’offre des sites et régions à visiter au niveau de la wilaya. « Cela permettra également aux artisans et paysans de vendre leurs produits et aux villages de dévoiler aux visiteurs leur potentiel touristique et artisanal, pour d’éventuels commandes, randonnées et bivouacs notamment ».

Le concours Rabah Aissat du village le plus propre, organisée par l’Assemblée populaire de wilaya (APW) est un autre point positif pour le tourisme local car les participants redoublent d’efforts pour rendre leurs hameaux propres par des actions de nettoyage et la mise en place de systèmes de tri, compostage, récupération et recyclage des déchets, et d’embellissent et d’aménagement de placettes publiques, fontaines, espaces vert entre autre.

Ces villages qui abritent aussi des fêtes ou manifestations culturelles, à l’instar de Tiferdoud lauréat du prix Rabah Aissat 2017 qui accueille à compter de ce jeudi le festival raconte-arts, attirent d’ailleurs de nombreux visiteurs curieux de découvrir cette solidarité villageoise pour la préservation de l’environnement tout en profitant de l’animation proposée lors des fêtes et festivals qu’ils organisent, a-t-il ajouté.