Il est de retour cet été ce moustique offensif et porteur de gênes et de maladies, annonce lundi le ministère de la Santé. Il sévit dans cinq wilayas où il a été signalé come Alger, Tizi Ouzou, Jijel, Oran et Annaba.

Toutefois, on ne signale aucun cas de maladies jusque-là mais la bestiole s’adapte parfaitement à n’importe quel milieu aqueux, affirme le professeur Djamel Eddine Fourar, directeur de la prévention au ministère de la santé, au micro de Hamid Belkassem, ajoutant qu’il engendre des désagréments via ses piqures et donc beaucoup de maladies dangereuses comme le Zika, la Magnolia et le Dink.

Il est décrit comme étant un insecte résistant et difficile à combattre puisqu’il se reproduit rapidement et dans toutes les biotopes urbaines.

Par mesure de prévention, le ministère préconise d’être plus vigilent et de sécher toute ustensile ou toute marre d’eau.

A cet effet, le ministère de la Santé donne l’alerte et a mis en place un comité de suivi et de lutte contre l’arbovirose au niveau de son département.