NEW YORK – Plus de 760.000 réfugiés syriens sont rentrés chez eux durant le premier semestre de l’année en cours, a indiqué vendredi, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

L’Agence onusienne a indiqué que parmi ce chiffre, 13.000 réfugiés sont revenu des pays voisins. Le HCR estime toutefois que « tout plan visant à permettre aux réfugiés d’exercer ce droit doit être conforme aux normes internationales – ce qui signifie que les retours doivent être volontaires, se dérouler dans des conditions sûres et dignes et ces retours doivent être durables ».

« Il est essentiel que les retours de réfugiés et de déplacés internes ne se fassent pas sous pression ou soient précipités et prématurés. Les réfugiés doivent être en mesure de faire un choix libre et éclairé sur leur avenir. Des éléments de base pour soutenir ces retours volontaires et les rendre durables doivent être en place. »

Ils s’ajoutent 750.000 déplacés internes qui sont aussi rentrés dans leurs foyers de janvier à fin juin dernier. L’ONU, a également demandé à tous les belligérants du conflit syrien de permettre à des milliers de civils de quitter les zones de combat du sud-ouest de la Syrie afin qu’une aide puisse leur être fournie. Près de 140.000 personnes demeurent bloquées et ont besoin d’une assistance d’urgence, selon l’Agence Onusienne. Des milliers de refugiés syriens ont répondu favorablement à l’appel de Damas de regagner le pays après le retour de la sécurité dans leurs provinces.

Des comités d’aide aux refugiés syriens souhaitant rentrer dans leur pays natal ont été constitués récemment au Liban. Le responsable de ce projet au Liban, Nawar al Sahli, ancien député a expliqué que neuf bureaux ont été ouverts dans différentes régions du pays. Les ressortissants syriens qui s’y rendent dans ces bureaux sont d’abord invités à remplir des formulaires de renseignements. Ensuite, ces documents sont envoyés aux instances compétentes au Liban et en Syrie, a ajouté le même responsable.

Le Liban avait accueilli plus d’un million de réfugiés syriens ayant fuit les zones de conflit. Les autorités libanaises comptent les sensibiliser afin de regagner le plus vite possible leurs pays afin de participer à sa reconstruction et à la relance de son économie. Le gouvernement syrien avait invité le 3 juillet dernier tous les Syriens vivant à l’étranger notamment ceux ayant trouvé refuge chez les pays voisins à rentrer chez eux, après qu’une grande partie du territoire national ait été libérée des groupes terroristes et sécurisée par les unités de l’armée.

Environ 4 millions de syriens s’étaient réfugiés notamment chez les pays voisins (Jordanie, Liban, Turquie et Irak), pour échapper aux combats et aux violences commises par les terroristes Moscou avait salué cet appel lancé par Damas à l’adresse des réfugiés syriens, soulignant que « cette initiative démontre la volonté de l’Etat syrien à réformer l’unité du pays ». Les membres de la communauté internationale, l’Onu et ses agences spécialisées ont été sollicitées, pour leur part, à déployer tous leurs efforts pour fournir de l’aide à la Syrie en vue de contribuer au retour des réfugiés.