TUNIS – L’Algérie a terminé à la 2e place au place du classement général des Championnats arabes Open (12-15 juillet) avec un total de 24 médailles, à l’issue des épreuves de la 4e et dernière journée disputées dimanche à la piscine du complexe Olympique Radès de Tunis (Tunisie).

Le titre arabe est revenu à l’équipe tunisienne, alors que le Maroc a occupé la troisième marche du podium.

L’Algérie a remporté 9 médailles en vermeil, 9 en argent, et 6 en bronze, avec en sus trois records arabes et deux nationaux battus par le chef de fil de la natation algérienne Oussama Sahnoune, et un record national dans l’épreuve du relais mixte 4×100 m (4:08.97).

Lors de l’ultime journée disputée dimanche, les Algériens ont ajouté six nouvelles breloques (2 en or, 3 en argent, et une en bronze). Oussama Sahnoune a dominé l’épreuve du 100 m nage libre avec un temps de 48.72, pulvérisant au passage le record arabe, alors que son compatriote Nazim Belkhodja s’est contenté de la médaille de bronze de la même course (51.22).

Outre le titre arabe sur 100 m nage libre, Sahnoune, l’enfant de Constantine, a également dominé les épreuves du 50 m papillon (24.41), 100 m papillon (53.50), et du 50 m nage libre (21.82), en établissant à chaque fois de nouveaux records arabe et nationale dans les trois courses.

Chez les messieurs, l’Algérie a remporté l’or au relais 4×100 m nage libre (3:28.79). Les trois médailles d’argent ont été remportées par Nesrine Medjahed au 100 m nage libre (57.92), Rania Nefsi au 200 m brasse (2:40.18), et Aymen Benabid au 100 m dos (58.03).

“Nous avons éprouvé des difficultés au début de la compétition en raison de la succession des rendez-vous auxquels nous avons pris part récemment. Mais nous avons su trouver les mots pour motiver nos athlètes pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Au final, nous avons décroché la 2e place au tableau, ce qui constitue un bon résultat pour nous et une expérience supplémentaire pour nos jeunes nageurs à l’image du trio Imene Zitouni, Meriem Khaldi, et Khenssa Belkacemi issus de la catégorie des U-14”, a affirmé l’entraineur national Mohamed Galdem, qui n’a pas omis de relever “le niveau appréciable de la compétition notamment dans les épreuves du 50 m, 200 m, et 400 m nage libre. Nous avons été confronté à une rude concurrence de la part de la Tunisie”, qui a terminé loin en tête avec 57 médailles (24 or, 16 argent, 17 bronze).

L’Algérie qui devait se présenter avec 15 athlètes à cette compétition a finalement engagé 14 nageurs (9 messieurs et 5 dames) après le forfait de Djaouad Syoud. La compétition a vu la participation de 12 autres nations, à savoir : Tunisie (pays organisateur), Maroc, Libye, Palestine, Yémen, Oman, Liban, Soudan, Emirats arabes unis, Arabie saoudite, Irak et Jordanie.