L’incendie qui s’est déclaré, lundi après-midi dans la forêt de Bouarif, s’étendant entre les communes de Batna et de Fesdis, a ravagé environ 300 hectares de couvert végétal et forestier, a révélé mercredi, à l’APS, Athmane Briki, responsable du service de protection de protection de la faune et la flore à la conservation locale des forêts.

Ce même responsable a précisé, à cet effet, que «l’incendie est maitrisé à 95% et qu’il est actuellement en phase de refroidissement», soulignant que les pins d’Alep sont la catégorie d’arbres qui a été le plus touchée par les flammes, en plus de l’alfa et du genévrier.

«Les équipes d’intervention composées d’agents de la protection civile et de ceux des services des forêts ont éprouvé de grandes difficultés à éteindre le feu, aidé dans sa progression par le vent, des températures élevées, un relief accidenté et la densité des herbes sèches», a déclaré M. Briki.

Selon la même source, l’intensification des efforts, notamment ceux de la colonne mobile de la protection civile de Batna, appuyés par la colonne mobile de la direction des forêts d’El Tarf, ont permis de protéger 17 000 hectares de forêts dans cette région de la wilaya de Batna, ainsi que des centaines de ruches et des zones agricoles importantes.

A noter que le feu qui s’est déclenché dans la forêt Bouarif, représente le 6ème incendie enregistré par les services forestiers dans la wilaya de Batna depuis le début de la campagne de lutte contre les incendies de l’actuelle saison estivale, où 5 incendies ont ravagé une superficie d’environ 7 hectares.