ORAN – Le tribunal criminel de première instance d’Oran a prononcé lundi des peines allant de 20 ans à 3 ans de réclusion criminelle à l’encontre de six individus poursuivis pour « apologie du terrorisme » et « tentative d’adhésion à une organisation terroriste à l’étranger ».

Un des six mis en cause a écopé d’une peine de 20 ans de prison ferme, deux de 9 ans, deux autres de 5 ans et un à 3 ans.

La représentante du ministère public a requis une peine de 20 ans de réclusion contre les six accusés assortie d’une amende de 2 millions DA à l’encontre de chacun.

L’affaire remonte à 2017, lorsque les services de sécurité, agissant sur informations faisant état de plusieurs individus ayant des activités douteuses liées à une organisation terroriste à l’étranger, ont ouvert une enquête qui s’est soldée par l’arrestation de cinq âgés entre 19 et 56 ans. Un sixième est, à l’heure actuelle, en fuite.

Les enquêteurs ont saisi des enregistrements vidéo montrant des actes terroristes et des assassinats perpétrés par l’organisation terroriste en question, ainsi que des documents subversifs.

Le lien et les contacts entre les accusés et l’organisation terroriste sur les réseaux sociaux et différents autres liens téléphoniques ont été également établis par les services de sécurité, ainsi que des documents prouvant les tentatives de rejoindre cette organisation à l’étranger.

La défense des accusés a tenté de minimiser les faits, arguant que les mis en cause n’avaient pas de réelles intentions de rejoindre l’organisation terroriste et que les documents trouvés en leur possession sont à la portée de tous sur Internet, ajoutant que leurs mandants les avaient réunis à titre de curiosité, tout en plaidant les circonstances atténuantes.